• Eric Frely : 03 h 23

    Stéphane BOURGOUGNON : 03 h 38

    Emmanuelle FRELY : 04 h 13

    Bravo pour votre courage.
    Bonne récupération.


    votre commentaire
  • Heureux d'avoir fait « le job » …

    Hier matin, je me suis levé dans d'excellentes dispositions.
    Quand, je suis comme ça, je savais que j'allais faire un truc... mais, il fallait encore le faire !
    D'ailleurs, cela devait se voir sur mon visage car Corinne avant de partir à la course m'a dit que j'avais une tête de « winner ». 

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    J'adore être dans cet état où je me sens très fort.
    Durant la course, j'ai cette fois-ci bien couru et j'ai pu rentrer sur la bonne échappée.
    Nous étions 9 coureurs échappés sur un circuit très roulant et exposé au vent. Nous avons du batailler sans cesse pour maintenir le peloton à distance. C'était un très bon exercice pour moi, où je me sentais très bien.

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    Dans les 15 derniers kilomètres, j'ai commencé à me concentrer sur le résultat.
    Il ne s'agissait pas de tous gâcher … ce qui aurait pu arriver !
    Dans le final, 4 autres coureurs nous ont rejoint et nous avons joué la victoire finale à 13 coureurs.
    Dans le dernier tour, j'ai été pris de crampes. Malgré tout, je ne me suis pas affolé et je n'ai rien lâché. J'avais mal mais j'ai réussi à tourner les jambes.
    Dans le dernier kilomètre, j'ai débranché le fil du cerveau, j'ai mis 52x11 (arrivée en faux plat montant) avec l'intention de tout donner et j'ai pu aller chercher cette 3ème place qui me satisfait, vu les crampes qui auraient pu m’immobiliser complètement.

    Je suis ravi d'avoir pu mettre ce maillot Team Spondylarthrites sur le podium d'une course FFC.

     

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    J'aime les podiums … j'avais besoin de ce déclic pour me redonner le goût d'y remonter très vite !
    Mais surtout, je vais pouvoir poursuivre ma préparation sereinement …
    Le podium FFC, ça s'est fait !
    Plus de pression, à ce sujet.

    Qui plus est, j'ai pu partager ce moment privilégié du podium protocolaire entouré d'amis et surtout, Nicolas BAUBRY et Alain PROVOST.
    Je suis très heureux d'avoir pu vivre ce moment là avec eux.

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    J'ai pu m'exprimer longuement lors de mon interview, ce qui m'a permis de décrire la maladie, présenter mon projet des Jeux-Mondiaux 2017 et faire un petit clin d’œil à Alain. En mentionnant que je trouvais une motivation supplémentaire dans les encouragements d'un malade sur le bas côté de la route.

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    A la suite de quoi, j'ai dû avec joie répondre aux diverses sollicitations des spectateurs qui sont venus me féliciter et m'interroger sur la maladie.

    """Ça c'est ma victoire du jour, faire connaître la maladie …""" 

    Pour terminer cette belle journée, je suis allé dîner sur NANTES (44) avec Emmanuelle, Eric et Stéphane qui venaient de retirer leurs dossards, pour faire le Marathon de Nantes ce matin.

    1er podium FFC avec le maillot Team Spondylarthrites


    Une belle journée, où l'on oublie complètement que l'on est malade … ça fait du bien de vivre normalement. Alors profitons !

    Bonne journée à tous.
    Et merci, pour tous les messages de sympathie que vous m'avez adressé.
    Ça motive et c'est une belle récompense pour tous les efforts consentis. 


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, c'est jour de compétition pour moi et j'ai le pressentiment que je vais vivre une belle journée.
    Sur mon blog, je vous permet de partager ma vie de malade à travers ma passion du vélo, avec des jours difficiles et parfois, des moments de bien-être où je me sens revivre complètement, comme avant …
    En ce moment, je me sens très bien et du coup, je retrouve mon âme de « gagneur ».
    J'aime ses phases où j'ai l'impression d'être un coureur normal qui peut tout tenter pour se faire plaisir. 

    Un spondycycliste avec un gros moral


    Aujourd'hui, tous les voyants sont au vert et il faut en profiter …
    Il fait beau, ciel bleu et température clémente.
    J'ai le sentiment d'avoir beaucoup de force à dépenser et mon moral est énorme.
    Dès le réveil, j'ai réussi à maîtriser mon ankylose de mes lombaires.
    Mon corps est donc opérationnel. 

    Je vais donc aborder cette course avec beaucoup d'espérance.
    J'ai la chance d'être en forme et de pouvoir faire du vélo, alors que bons nombres de malades souffrent et ne peuvent pas bouger à leur guise …
    je vais donc essayer de profiter au maximum de cette chance que je me donne grâce à ma persévérance à combattre comme un fou.
    Je crois avoir droit et besoin d'une récompense de temps en temps.
    Mais là, une fois de plus, tout dépend de moi et de ma volonté à tenter, me dépasser dans les moments où je suis déjà à la rupture.
    Je m’entraîne depuis plusieurs mois avec mon coach pour repousser cette limite de tolérance dans l'effort et cela va payer … 

    J'y crois. 

    Allez … ce soir, mon timing d'après course sera très serré et je n'aurai probablement pas le temps de venir commenter ma course sur mon blog.

    Je mettrai donc mon résultat succinctement sur ma page facebook : 

    https://www.facebook.com/teamspondylarthrites1/ 

    Bonne journée, les amis !


    votre commentaire
  • Ce matin, mon chef de service m’a accordé une heure de sport afin que je puisse faire ma sortie de déblocage de veille de compétition.

    Je le remercie car c’est important de pouvoir faire ce type de sortie.
    Et, mon emploi du temps de la journée ne me permettait pas de pouvoir faire cette entraînement sur mon temps libre.
    En effet, ce midi, j’ai rencontré Christophe MATHIEU, pour faire un point sur nos programmes d’entraînements respectifs.
    Nous sommes tous les deux dans la même dynamique et avec le même état d’esprit pour aborder les épreuves qui nous attendent aux Jeux-Mondiaux.
    L’objectif principal, c’est le Triathlon relais, mais nous nous devons être performant sur nos épreuves individuelles afin de nous construire un précieux capital confiance.

    Qui plus est, ce soir, je n’avais pas la possibilité de rouler car, en début de soirée, je vais à un concert avec des amis.

    Aujourd’hui, je me sens super bien. Je suis de bonne humeur et mes sensations physiques sont excellentes. Juste, un petit bémol sur ma zone sacro-illiaque qui est chroniquement inflammée.

    J’ai une grosse envie de faire du vélo !
    C’est cool …

    Bon week-end à tous.

    Sortie déblocage veille de course


    votre commentaire
  • Le Team Spondylarthrites sera représenté sur le marathon de Nantes par notre formidable ambassadeur : Stéphane BOURGOUGNON.

    Je lui souhaite énormément de courage car il se lance dans cette aventure sans avoir suivi réellement de préparation pour une telle épreuve d'endurance. Cela peu paraître complètement fou, mais c'est du Boubou !
    Il est capable de tout.
    J'espère qu'il ne va pas trop souffrir dans le final.

    Sur ce marathon de Nantes, Eric et Manue, mon beau-frère et ma belle sœur seront également de la partie. Je leur souhaite également beaucoup de courage, d'autant qu'Eric s'est blessé en début de semaine et en voulant malgré tout faire le marathon, il prend des risques … J'espère que son tendon d’Achille va tenir !
    A voir …. 

    Quant à moi, samedi, je serai au départ de la course du GAVRE (44), pour continuer à accumuler du rythme.

    J'ai passé une bonne semaine.
    Je n'ai pas trop de douleur, même si ma zone lombo-sacrée est un peu sensible.
    Cette sensibilité s'est d'ailleurs accentuée avec mes exercices spécifiques réalisées cette semaine.
    Mais, il faut bien souffrir pour s'endurcir.

    Aujourd'hui, j'ai un peu mal à la tête et j'ai surtout la sensation d'avoir des décharges électriques régulières dans ma cuisse droite.
    Une nouveauté … je pense que j'ai un nerf qui fait des siennes.
    A voir dans les prochains jours, comme cela évolue !
    Rien de bien méchant.


    Le week-end approche … alors bon week-end et faites-vous plaisir ! 

    Dimanche, Marathon de Nantes 2017 …


    votre commentaire
  • Cet après-midi, il fallait vraiment avoir envie pour aller rouler.
    Depuis ce midi, les averses de pluie glacée se sont enchaînées.
    J'avoue que j'ai hésité à me lancer dehors par ce temps.
    Mais, j'ai un entraîneur qui prend du temps pour me construire un programme d’entraînement et la moindre des choses c'est de respecter son travail en effectuant toujours du mieux possible mes exercices.

    Après deux heures de vélo, je rentre à la maison satisfait … j'ai pu faire mes exercices correctement, et je suis passé entre les gouttes de pluie.
    Qui plus est, je suis entier … et oui, le partage de la route avec les automobilistes étourdis est de plus en plus délicat. En effet, à deux reprises, j'ai failli être percuté par une voiture.

    La première fois, alors que je roulais sur une piste cyclable, une automobiliste sort de sa place de stationnement sans se préoccuper qu'elle doit franchir cette piste cyclable sur laquelle, il peut effectivement y avoir des cyclistes. J'ai du faire une embarder pour éviter la collision. Comme quoi, même sur un emplacement sécurisé pour les cyclistes, nous sommes mis en danger.

    La seconde fois, c'est dans un rond-point. En ville, les automobilistes ne font attention qu'aux autres voitures et ne voient quasiment jamais les cyclistes qui sont déjà dans le rond-point.
    C'est un grand classique de l'étourderie en ville, ...mais, il y en a marre.
    « « « Il faut toujours être sur le qui vive afin de rentrer entier à la maison. C'est quand même navrant ! » » » 

    Bref, vive le vélo.... c'est bon pour la santé !

    02 h 00 de vélo entre les gouttes de pluie …

     


    votre commentaire
  • Coup de gueule ! 

    Une fois de trop, un coureur cycliste à trouvé la mort ces derniers jours, fauché par un camion alors qu'il se trouvait à l’entraînement.
    Nous devons partagé notre passion du vélo sur un terrain de sport qui est commun à tous.
    « « « Lorsque j'étais adolescent, j'étais régulièrement encouragé par les automobilistes qui me doublaient. Cette époque est révolu. Désormais, nous rencontrons énormément de chauffard qui sont sûrement en préparation d'une épreuve de rallye cross ou des 24 heures camion. 

    Du coup, nous sommes perpétuellement au contact immédiat de « ces inconscients » qui nécessitent pas à venir nous frôler à moins de 15 cm alors que la distance de sécurité est de
    1 m 50.  

    Sur le vélo, il y a des hommes ou des femmes avec des familles !

    Je n'ai pas peur des voitures, mais je n'ai pas envie de perdre la vie dans de telles conditions.
    Je veux rentrer à la maison après chacune de mes sorties.
    Je me bats tous les jours contre la maladie, ce n'est pas pour me faire faucher par une voiture en voulant juste vivre une passion. 

    Alors, partageons la route et la vie …
    Respectons-nous ! 


    1 commentaire
  • En quelques mots :
    aujourd'hui, j'ai abordé ce championnat de façon très détendu
    J'avais pour objectif courir juste et de me faire plaisir.

    Bonnes sensations mais pas de résultat …


    Je n'ai pas réussi à prendre la bonne échappée mais j'ai fait une belle partie de manivelle.
    Sur un circuit, tout exposé au vent fort, un groupe d'échappés s'est constitué dès le départ.
    Après avoir couru à contre-temps, pendant une heure, j'ai pu intégré un groupe de 5 coureurs avec lesquels nous avons tenté pendant près d'une heure de rejoindre en vain la bonne échappée.
    J'étais content d'être accompagné dans ce groupe par Thierry JAULIN.
    En fait, nous savions pertinemment que nous avions aucune chance de rentrer sur l'échappée, mais c'était pour moi l'occasion de travailler et de montrer un visage de combattant.

    Je remercie Sonia TUAL et ses filles, ainsi que Sophie JAULIN pour leurs encouragements.

    Mais, aujourd'hui, j'ai également eu le privilège d'être encouragé par Alain PROVOST, qui est venu tout spécialement pour me voir courir. Ça fait toujours extrêmement plaisir d'être encourager par un autre malade.
    Alain est allé faire la Marc Gomez, hier, sous les couleurs du Team Spondylarthrites.
    Et, sous ses encouragement, je ne pouvais pas resté dans le peloton sans rien faire, je devais passer à l'action. Je suis satisfait d'avoir pu lui montrer un visage plus conquérant.

    « « « Merci Alain pour tes encouragements qui m'ont fait très plaisir.
    Je suis ravi d'avoir pu avoir une conversation avec toi, après l'arrivée. » » »
    Souffrir en silence est déjà très difficile, mais quand le monde médical ne reconnaît pas ta souffrance, c'est révoltant. Bon courage Alain et au plaisir de te revoir sur le vélo !

    Allez, c'est dans ces moments là, que je perçois ma chance de pouvoir avoir un protocole qui m'apporte un apaisement. Ce soir, j'ai pu faire mon injection de SIMPONI.
    Bonne semaine à tous.

    Bonnes sensations mais pas de résultat …


    votre commentaire
  • Course Nature de l'Estuaire Ce matin sur le 18 km de ce Trail très exigeant, Boubou termine en 01h44 : 53ème.

    Comme d'habitude, il a donné le meilleur de lui-même, après son tournoi de Badminton de la veille.

    Course Nature de l'Estuaire

     

     

     

     

     

     

     

     





    Il a eu le privilège d'être longuement interviewer et il m'a indiqué qu'il avait pris beaucoup de plaisir une nouvelle fois à parler de notre maladie.
    C'est vraiment un bel ambassadeur !
    Bravo également à Sonia TUAL qui a fait une très belle performance sur le 9 km et Cloé BAUBRY sur le 03 km. 

    Félicitations les filles … 

    Course Nature de l'Estuaire

    Maintenant, c'est à nous de jouer cet après-midi.
    Le soleil est bien présent mais le vent aussi.
    Du coup, sur un circuit difficile et très exposé au vent, nous allons vivre un beau « chantier ».
    Allez le vélo, c'est rigolo et si les jambes répondent, ça peut être sympa !
    A voir ….


    votre commentaire
  • Ce matin, lors de ma sortie de déblocage à la veille d'une compétition, je suis allé faire une bise à Boubou qui participait à un tournoi de badminton sous les couleurs du Team Spondylarthrites.

    C'est toujours l'occasion de faire une petite photo.

    Spondycycliste et badiste


    Demain matin, Boubou sera toujours sous les couleurs du Team, au départ de la course Nature de l'Estuaire (18 km de course à pied) …

    Quel formidable ambassadeur de notre cause ! 


    votre commentaire
  • Mettre une écharpe de champion sur le maillot du Team Spondylarthrites, ça aurait vraiment du sens !

    Dimanche : Championnat de Loire-Atlantique

    Mais, dimanche à MONTBERT (44), la concurrence sera très relevé et les postulants au titre sont nombreux.
    Peu importe, le challenge en sera que plus beau !
    Je suis le seul à pouvoir courir avec le maillot du Team Spondylarthrites sur les courses FFC, en raison de ma licence de coureur indépendant, non rattaché à un club FFC.

    Pour autant, je ne vais pas me mettre la pression.
    Je suis toujours très motivé lorsque je participe à un championnat. Ce sont toujours des courses particulières. Il faudra courir juste, être fort, mais, ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne…

    « « « Je suis prêt à relever le défi. » » »

    Le week-end dernier, j’ai pu bénéficier des conseils de Christophe Perroche qui m’aide dans ma préparation mentale. J’avance bien dans ce domaine qui n’est surtout pas à négliger lorsque l’on prépare un objectif à long terme. Lors de nos entretiens, je mesure à quels points, cette aide est importante.

    En ce qui concerne mon physique, je me sens bien.
    François LAMIRAUD a pris en considération ce championnat dans ma préparation physique. Il considère que je suis prêt pour ce rendez-vous.
    Nous verrons donc, où j’en suis !
    Allez, c’est à moi de jouer, avec mes forces du moments et un peu plus encore ...

    Bon week-end à tous.

    Dimanche : Championnat de Loire-Atlantique

     


    votre commentaire
  • Partir au travail le matin et ne pas rentrer le soir, dans ces conditions,
    c'est inacceptable !

    Hommage ...


    votre commentaire
  • Tout peut basculer très vite … c’est la raison pour laquelle, il faut toujours essayer de profiter au maximum du moment présent.  

    Jeudi dernier, à l’issue d’une sortie d’entraînement où j’avais eu de très bonnes sensations, le moral est remonté en flèche.
    L’euphorie a été de courte durée puisque le lendemain, j’étais chez le médecin pour un virus ORL nécessitant la mise sous antibiotiques pour éviter la surinfection. 
     

    Bref, il a fallu prendre son mal en patience pour vider ce nez.
    Rien de bien méchant, mais c’est toujours «pénible ». 
     

    Pour autant, j’ai conservé un bon moral car je n’ai pas été trop affaibli par ce virus qui a été combattu efficacement dès le début.  

    Malgré tout, hier soir, je n’ai pas injecté mon Anti-TNF. J’ai voulu être prudent et ne pas injecter avec le risque d’une quelconque infection en sommeil. Je vais donc décaler cette injection de 4 jours.  

    En ce moment, je ne suis plus en poussée par conséquent, je peux me permettre d’attendre un peu.  

    Le week-end approche, je me sens en pleine forme … c’est cool !
    Je vous parlerai de mon week-end dans un prochain article.
    Un objectif se présente ...

    De l’euphorie ... à la maladie !

     


    votre commentaire
  • « « « Le goût de l’effort en toute simplicité, c’est toute sa vie. » » »
    Ce matin, il me disait au téléphone, et bien oui ça continue !
    Effectivement, ça continue et j’espère pour encore de longues années avec toujours ce même esprit.

    74 ans et toujours une âme de champion …

    C’est un compétiteur qui recherche perpétuellement à repousser ses limites du moment et ce quelque soit la discipline : course à pied, trail, ou marche ...

    C’est un véritable phénomène, un dur au mal qui n’a jamais rien lâché face à son hépatite C, sa récidive et son cancer. Je ne l’ai jamais entendu se plaindre et il a toujours fait face à l’adversité avec énormément de détermination.
    C’est pour moi un modèle : un dur, dans un corps sain, avec un esprit positif, un solitaire dans l’effort mais qui adore être entouré des gens qui l’aiment.

    Joyeux anniversaire Papa !


    1 commentaire
  • Il fait beau et c’est les vacances, du coup Matthis peut porter la tenue du Team Spondylarthrites. 

    Matthis P. en « mode supporter » !

    Ça fait vraiment plaisir de voir ce jeune garçon porter nos couleurs.
    Il marque ainsi son soutien à notre cause et j’imagine que cela doit ravir son papy.
     

    C’est génial ! 

    Bonne continuation à tous les deux. 


    votre commentaire
  • Ce matin, Ouest-France consacre un article à notre participation aux Jeux-mondiaux d’été.

    C’est une belle présentation de notre challenge ... et de notre esprit d’équipe ! 

    Je suis fier d’être associé à ses deux champions pour vivre une telle aventure humaine et sportive.

    Ouest-France : les Jeux-Mondiaux d’été


    votre commentaire
  • Après une après-midi de bien-être sur le vélo, en début de soirée, j'ai commencé à avoir mal à la gorge …
    Ce matin, pas d'amélioration, bien au contraire, les oreilles sont prises et les sinus également.
    Rendez-vous en urgence chez ma généraliste car je suis de permanence pendant une semaine et donc au boulot en ce week-end prolongé.

    Diagnostic : les canaux sinus maxillaires sont un peu douloureux.
    Afin d'éviter toute infection, elle me place sous antibiotique pendant 4 jours. 

    Rien de bien méchant … mais lorsque l'on est sous biothérapie, il faut être très prudent, car tout peu basculer très rapidement. 

    Bon week-end à tous …. 

    Profitez du chocolat, le magnésium, c'est excellent pour le moral !


    votre commentaire
  • Je suis très satisfait de ma sortie de groupe de cet après-midi.
    J'ai pu me faire plaisir car je ne subis plus les autres coureurs … Je suis beaucoup plus à l'aise sur le vélo. J'ai enfin « la socquette légère » et c'est très agréable !

    116 km – 03 h 50 de vélo : excellent !



    « J'ai horreur de subir les choses et dès que je commence à maîtriser mon sujet, je deviens très fort dans la tête. »  

    Le travail que nous réalisons avec François est très solide.
    Les différents exercices que j'effectue me font progresser et me dynamise.
    Je suis bien conscients que j'ai une marge de progression qui est encore énorme …
    Nous sommes à 4 mois de mes objectifs et je viens de franchir un cap.
    Je vais pouvoir poursuivre ma préparation avec de bonnes sensations et c'est très encourageant !


    votre commentaire
  • Je le dis souvent … et certes, lorsque l'on est en pleine souffrance depuis de longues semaines, c'est toujours difficile à envisager. Et pourtant, derrière chaque période de grisaille, le soleil revient et il faut en profiter.

    Très sincèrement, depuis le début de l'année, je n'ai pas cesser d'y croire et pourtant, je ne voyais pas l'ombre d'une petite éclaircie.
    J'ai été très perturbé par des douleurs tenaces et je dois maintenant l'avouer, j'ai eu très peur de devoir arrêter ma préparation pour espérer une reconstruction musculaire.
    Fort heureusement, les tests effectués par mon kiné montraient qu'il n'était pas nécessaire de stopper mon activité vélo … pour autant, nous n'arrivions pas à chasser mes douleurs.

    Ajouter à cela mes sensations sur le vélo qui n'étaient pas à la hauteur de mes espérances et notamment lors de mes premières compétitions.

    Qui plus est, ces deux dernières semaines, j'ai du faire face rapidement à une forte poussée inflammatoire sur mes orteils qui m'ont fortement handicapé. 

    J'ai réussi à stopper l'évolution de mes « orteils en saucisse », en appliquant trois fois par jour des poches de gel de froid.
    C'est dernières semaines, j'avais une poche de froid sur les orteils gauche, le genoux droit, l'ischio jambier gauche et les lombaires … cool ! 

    Et oui, car pendant tout ce temps, mes douleurs lombaires sont toujours présentes mais de façon chronique et non intense. 

    Bref, le soleil est de retour à tous points de vue ! 

    Il fait beau, le moral est bon, ma cuisse est nettement moins douloureuse, mes orteils ne sont plus en poussées … pour autant, je maintiens mes soins en préventif ! 

    Et puis, depuis quelques jours, je retrouve de bonnes sensations dans mon coup de pédale.
    Je suis sur la bonne voie … 

    Comme quoi, il ne faut jamais rien lâcher et croire en des jours meilleures. 

    Mes partenaires ont, eux aussi,  raison de croire  en moi :

    Toujours croire en des jours meilleures …

    Allez, bon courage à tout ceux qui souffrent actuellement !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires