• souffrir pour pouvoir sourire !

    Après quelques semaines où j'ai le levé le pied un petit peu au niveau des entraînements. En maintenant uniquement une sortie de 2h00 le samedi matin avec Stephane Bourgougnon. Et le reste de la semaine était agrémentée par des sorties de footing pour maintenir le cardio.

    Cet après-midi je suis allé faire 2h30 de vélo avec Stephane Bourgougnon.
    J'étais déjà allé faire 2h de vélo hier après-midi tout seul. C'est reparti !

    L'objectif 2018 est énorme et il va nécessiter une... grosse préparation.
    Cet après-midi il faisait beau mais il y avait beaucoup de vent et comme à notre habitude, lorsqu'il y a beaucoup de vent, nous avons traversé les marais salants de guérande vent de face avec le plus gros des braquets 52 x 12.
    Nous sommes des fous !
    Ça muscle les cuisses. on apprend à souffrir, à résister et on progresse !
    Mais sur le coup ça fait très mal.
    Pour rentrer vent de côté Stéphane à développer beaucoup d'énergie, il faut avoir un gros mental pour tenir dans sa roue.

    Sur la fin de sortie, j'ai retrouvé des sensations correctes et j'ai pu prendre du plaisir.
    Ce soir je me sens fatigué. Je me connais et je fais très attention en me levant du canapé car j'ai des vertiges mais après une bonne nuit de sommeil j'aurais parfaitement récupéré.
    Il faut souffrir pour avoir à nouveau de jolis sourires dans quelques mois.

    souffrir pour pouvoir sourire !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :