• Sur le vélo, il y a des hommes ou des femmes avec des familles !

    Coup de gueule ! 

    Une fois de trop, un coureur cycliste à trouvé la mort ces derniers jours, fauché par un camion alors qu'il se trouvait à l’entraînement.
    Nous devons partagé notre passion du vélo sur un terrain de sport qui est commun à tous.
    « « « Lorsque j'étais adolescent, j'étais régulièrement encouragé par les automobilistes qui me doublaient. Cette époque est révolu. Désormais, nous rencontrons énormément de chauffard qui sont sûrement en préparation d'une épreuve de rallye cross ou des 24 heures camion. 

    Du coup, nous sommes perpétuellement au contact immédiat de « ces inconscients » qui nécessitent pas à venir nous frôler à moins de 15 cm alors que la distance de sécurité est de
    1 m 50.  

    Sur le vélo, il y a des hommes ou des femmes avec des familles !

    Je n'ai pas peur des voitures, mais je n'ai pas envie de perdre la vie dans de telles conditions.
    Je veux rentrer à la maison après chacune de mes sorties.
    Je me bats tous les jours contre la maladie, ce n'est pas pour me faire faucher par une voiture en voulant juste vivre une passion. 

    Alors, partageons la route et la vie …
    Respectons-nous ! 


  • Commentaires

    1
    Christophe
    Lundi 24 Avril à 21:41
    Penser aller pratiquer le sport qu'on aime en se demandant s'il on va rentrer entier n'est pas le plus plaisant des paradoxes. Pour paraphraser Laurent Jalabert hier, pendant les commentaires de Liège-Bastogne-Liège, il n'y a pas un jour sans qu'on l'on est mis en danger sur son vélo. "La liberté des uns commence(rait) là où s'arrête celle des autres" sauf que la plupart des automobilistes sont SEULS au monde. Avec autant de "Fangio" et de "Schumacher" je me demande comment nous sommes si mauvais en Formule 1... Il appartient à chacun de prendre soin d'autrui...même sur la route !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :